Accueil / Gestion des ressources humaines / Ambiance au travail / Qu’est-ce que le harcèlement au travail et comment y mettre fin ?

Qu’est-ce que le harcèlement au travail et comment y mettre fin ?

Qu’est-ce que le harcèlement au travail et comment y mettre fin ?

Il y a parfois une frontière à ne pas franchir entre relations de travail et relations amicales. En tant que supérieur hiérarchique, il vous arrive de devoir resserrer la vis lorsqu’une tâche n’est pas correctement effectuée ou encore lorsque vous notez une baisse significative de productivité. Il vous est peut-être même déjà arrivé de devoir vous séparer d’une personne, une expérience peu agréable mais parfois nécessaire. Mais lorsque la manière de manager vos équipes se transforme en attaques personnelles, alors toute l’organisation de votre entreprise en pâtit.

Les managers ne sont pas les seuls à user de techniques abusives et les harceleurs se retrouvent à tous les niveaux de l’entreprise, de la direction au réceptionniste. Si certaines entreprises condamnent sévèrement ce type d’environnement toxique, peu d’entre elles sensibilisent vraiment les victimes d’intimidation à dénoncer leur oppresseur. Alors qu’est-ce que comment le gérer ?

Qu’est-ce que le harcèlement au travail ?

Le Workplace Bullying Institute (WBI) qualifie de harcèlement au travail toute conduite abusive répétée à l’encontre d’une ou plusieurs personnes, causant stress ou possiblement des dépressions. En bref, toute conduite portant une atteinte morale à autrui. Ce type de situation peut prendre des formes très variées et parfois même insidieuses, souvent motivées par un désir de supériorité de l’agresseur : humiliations, menaces, sabotages du travail de la victime, violences verbales…

Selon une enquête de la WBI sur les conditions de travail aux États-Unis, environ 61 % des Américains ont déjà eu connaissance de comportements abusifs au travail et environ deux travailleurs sur cinq en seraient victimes. Parmi ces derniers, presque la moitié affirme que leur santé s’en est vue dégradée. Concernant les agresseurs, deux tiers auraient quitté leur emploi à la suite d’accusations.

Prévention harcèlement au travail : pourquoi faut-il définir des sanctions écrites

Qu’est-ce que le harcèlement au travail ? Quelle est la loi en matière de harcèlement au travail ? Comment gérer le harcèlement au travail ? Toutes ces questions peuvent être valorisées par une société au sein d’un règlement intérieur ou d’une charte d’entreprise. Un règlement intérieur n’empêchera pas le harcèlement au travail mais possède une valeur légale et pourra donc servir de référence aux éventuelles situations de conflit. Ce règlement devra préciser ce qui relève du harcèlement en donnant des exemples et surtout en statuant sur des sanctions dissuasives. Sa valeur légale lui donne donc un rôle préventif indéniable.

La limite réside dans le fait que le harcèlement au travail peut se traduire par des actes d’apparence anodine qui, pris isolément, n’enfreignent pas ledit règlement intérieur. Prenons l’exemple d’un manager qui vous ignore de manière répétée ou qui « oublie » de vous inviter aux réunions. La récurrence de ce comportement pourrait à juste titre être considérée d’harcèlement moral.

Tout ce qui est de l’ordre du colportage, de l’isolement social ou encore de la dévalorisation (même suggérée) rentre dans le cadre d’un comportement de harcèlement selon, bien sûr, le contexte.

Comment gérer le harcèlement au travail

Il est important de pouvoir répondre à la question « qu’est-ce que le harcèlement au travail ? », mais il est primordial de savoir gérer ce type de situation une fois qu’elle est identifiée. En dépit des meilleures intentions, sensibiliser ses salariés ne garantira pas un environnement professionnel sain et bienveillant dans votre entreprise.

Il est donc essentiel de prendre très au sérieux toute accusation ou suspicion de la part de vos collaborateurs et surtout d’agir en conséquence si les doutes se confirment. Comprenez bien qu’en tant qu’employeur, vous devez assurer la santé physique et morale de votre salarié. Si vous veniez à rester passif face à une telle situation, la victime pourrait vous poursuivre en justice pour manquement à votre devoir.

Alors qu’entendre par « agir en conséquence » ? En premier lieu, assurez la sécurité de la victime en éloignant par exemple son poste de travail de celui de l’agresseur présumé. Prenez ensuite la température auprès de vos collaborateurs afin d’avoir une vision d’ensemble du conflit. Même si certains employés se rangent du côté du harceleur par peur de représailles, demander l’avis de chacun – sans que la situation ne prenne des tournures d’interrogatoires – vous aidera à peser le pour et le contre.

Dans l’éventualité d’un comportement déplacé avéré, l’agresseur devra certes présenter ses excuses à la victime mais surtout subir les conséquences de ses actes, c’est-à-dire faire l’objet d’une procédure pénale. Ayez aussi conscience que la sanction que vous devrez exécuter pourrait très bien aller jusqu’au licenciement pour faute grave. Selon le niveau de gravité de la situation, proposez à la victime un potentiel suivi psychologique et soyez davantage flexible avec elle le temps de sa convalescence. Ces petites choses indiqueront clairement votre soutien.

Qu’est-ce que le harcèlement au travail ? C’est aussi la mise en péril de la société dans son ensemble. En effet, une situation de harcèlement au travail ne nuit pas uniquement à la victime mais peut impacter toute une équipe. Il n’est pas non plus exclu que vous soyez exposé à un litige si vous ne prenez pas de telles situations au sérieux. Restez prudent et à l’écoute, votre rôle en tant que manager est également de savoir composer si besoin.

Pour aller plus loin dans votre stratégie RH

Pour éviter le harcèlement au travail, soyez attentif aux signes dès les premières phases du recrutement. Publiez votre annonce de recherche d’emploi en mettant l’accent sur le savoir-être comme valeur fondamentale de votre société !

Août 2021